Article

Quels sont les dangers à la Réunion ?

Je ne compte même plus le nombre de fois où l’on m’a posé ces questions : C’est pas dangereux la Réunion ? / T’as pas peur des requins ? etc. Certains dangers sont réels, et il faut s’en prévenir. Voyons tout cela ensemble !

 

Danger n°1 : Les moustiques

Ce n’est pas ce qui manque ! Comme vous pouvez vous en douter, la Réunion, située sous les tropiques dans un climat chaud et humide n’échappe pas aux moustiques. Hormis le fais qu’ils soient très très désagréables avec leurs petits vrombissements quand vient l’heure d’aller se coucher, ils posent aussi d’autres problèmes.

 

  • Du petit bouton à l’épidémie mortelle :

Il y a bien sûr les petits boutons embêtants, qui grattent, et que l’on découvre un peu partout sur son corps au lever. Mais ce n’est pas tout. Les moustiques peuvent aussi transporter avec eux bon nombre de maladies, de virus qui peuvent être mortels.

Vous vous souvenez peut-être du Chikungunya en 2006 qui toucha près de 245 000 personnes et en tua plus de 200… Ses symptômes se rapprochaient de ceux de la dengue : douleurs aux articulations, grande faiblesse physique. Même si le virus a été éradiqué, la Réunion n’est pas à l’abri d’autres maladies de ce genre se propageant partout sur l’île à cause des moustiques.

 

Moustique

 

  • Repousser les moustiques à la Réunion :

Pour prendre les devants, je vous invite à :

Vous couvrir de crème, de lait, ou de gel spécial que vous trouverez en pharmacie et qui repousseront tous les moustiques. On retrouve aussi des sprays, qui sont selon moi plus pratiques.

Quand vous êtes dehors, et surtout en soirée, je vous invite à utiliser des serpentins qui se consument lentement en diffusant une odeur désagréable pour les insectes.

Les diffuseurs électriques fonctionnent sur le même principe que les serpentins, ils se branchent sur une prise et se rechargent avec des pastilles, ou du liquide spécial.

Les aérosols sont aussi des solutions pour vous protéger des moustiques. En le diffusant autour de vous, vous serez (à peu près) protégé de ces insectes.

Les moustiquaires sont aussi très efficaces, vous pouvez les trouver en grande surface ou en pharmacie. Idéal pour mettre au-dessus d’un lit et passer une nuit tranquille.

Pensez également à avoir tous vos vaccins à jour !

 

Danger n°2 : Les risques liés à la baignade

A la Réunion il y a de nombreux points de baignade, que ce soit en mer ou en rivière… C’est idéal pour se détendre et se rafraîchir lorsque le mercure monte ! Cependant attention, car le risque est bien réel :

 

  • Les hydrocutions :

Quand vous passez d’un environnement trop chaud à un trop froid. Si vous rentrez trop vite dans l’eau après avoir bronzé de longues minutes sur la plage par exemple, vos vaisseaux dilatés par la chaleur se contracteront brusquement à cause du froid, créant alors une syncope. Résultat : Malaise, perte de connaissance, et noyade.

 

  • Les courants :

Ça peut être des courants qui attirent vers le fond en eau douce par exemple, mais aussi les courants en mer qui peuvent facilement vous emmener au large et rendre impossible votre retour sur la plage…

Ne négligez jamais sa force !

 

  • Les vagues :

Comme on vient de le voir, les vagues et le courant peuvent vous mener vers le large. Mais il y aussi d’autres risques comme dans les zones non surveillées, en dehors du lagon, où de puissantes vagues peuvent vous propulser contre des rochers.

 

Danger n°3 : Les risques liés aux températures

La Réunion a des températures extrêmes. Pouvant aller de 35° à l’ombre, à des températures polaires sur les hauts sommets de l’île, ce sont de véritables épreuves pour le corps humain. A la Réunion, vous pourrez aussi bien être surpris par la chaleur atroce en été, que par le froid glacial porté par les violentes rafales en haut du Piton des Neiges. Aussi, il y a un certain nombre de choses à prendre en compte pour éviter tout problème.

 

  • Trop chaud :

Bien s’hydrater quand il fait trop chaud, mettre une casquette, des lunettes de soleil, de la crème solaire… Sinon on risque une insolation, pouvant vous clouer au lit, avec fièvre et médicaments… En général, le soleil tape très fort de 11h à 15h, que ce soit à la plage ou en montagne. Donc n’hésitez pas à bien vous protéger !

 

  • Trop froid :

Si vous randonnez en montagne, (c’est encore plus vrai en hiver), prenez des vêtements chauds au moins pour le début de la balade. Il fait souvent un froid glacial dans les hauts de l’île, surtout en début de journée. Avoir trop froid, c’est courir le risque de l’hypothermie.

Pas facile le climat Réunionnais !

 

Danger n°4 : Les requins

Avec les différents événements ces derniers années, la Réunion est devenue aux yeux de tous l’île aux requins. Je ne compte même plus le nombre de fois où on m’a demandé si se baigner était dangereux… Et devinez quoi ? Quasiment pas !

 

  • Surfeurs et cas isolés :

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il y a peu de danger. Ce sont surtout des cas isolés :

 Des surfeurs qui vont au large pour prendre les meilleurs vagues. Les cas restent très rares contrairement aux milliers de planches de surf misent à l’eau chaque jour. Un grand nombre de surfeurs entraîne par proportionnalité un plus grand nombre de blessés. Les attaques à la Réunion sont malgré tout plus fréquentes qu’ailleurs, elles sont sûrement dues en grande partie à la réserve marine proche, qui attire les squales.

Les autres cas d’attaques sont ceux d’inconscients, qui vont se baigner hors du lagon, sur des plages complètement désertes et très dangereuses. La houle est forte, les panneaux “baignade interdite” nombreux, et à quelques pas de la plage la profondeur de l’eau est déjà de plusieurs mètres. Ce sont des conditions idéales pour une attaque n’est-ce pas ?

Il y a trop de cas isolés d’inconscients, qui, par leurs négligences, nuisent à la réputation de la Réunion.

 

  • Des mesures qui rassurent les baigneurs :

Depuis quelques années, de nombreuses mesures ont été prises pour empêcher les attaques :

La barrière de corail du lagon a été renforcée à de nombreux endroits

Des filets ont été installés dans les plages sans barrières de corail

Des maîtres nageurs veillent au moindre aileron, et signalent le moindre danger.

Ajoutez à cela quelques règles à respecter hors du lagon : ne pas se baigner la nuit, ne pas se baigner lorsque l’eau est trouble après les intempéries… Et tout se passera pour le mieux !

 

Requin et Homme

Source Photo : Raffaela Schlegel

  • Le plus dangereux prédateur du monde

Comme je dis toujours, le plus grand prédateur est l’homme, non pas le requin.

5 Personnes sont tuées involontairement chaque année par les squales

100 000 000 de requins sont tués délibérément chaque année par les hommes

Ces chiffres sont énormes, et scandaleux. À chaque fois que quelqu’un est blessé à la Réunion, l’ordre est donné de tuer délibérément des dizaines et des dizaines de requins. Les hommes tuent les requins pour les manger dans des restaurants prestigieux, alors que la plupart des attaques des requins sont des attaques involontaires, une planche pouvant être confondu avec un phoque ou un pingouin. Et même si ces attaques de requins sont volontaires, la plupart des scientifiques s’accordent à dire que c’est à cause du dérèglement climatique… Et qui est à l’origine du réchauffement climatique ? L’Homme.

 

Danger n°5 : Les chiens errants

Et oui, ça peut prêter à sourire, mais c’est un véritable problème à la Réunion. Vous verrez en effet sur le bord de la route de nombreux chiens errants, sauvages ou abandonnés. Ces pauvres bêtes provoquent la compassion de la plupart des touristes qui ne sont pas habitués à voir le meilleur ami de l’homme abandonné, errant dans les rues.

Certains sont inoffensifs et passeront à côté de vous les oreilles baissées, la queue pendante, les yeux vers le sol, comme si toute la misère du monde pesait sur eux. D’autres cependant on complètement “pété les plombs” et peuvent se montrer violents, turbulents… N’hésitez pas à les repousser, où à feindre de vous baisser pour ramasser une pierre à leur lancer (petite technique, très efficace).

Ce n’est pas un important souci d’insécurité, ce sont de pauvres bêtes, on comprend facilement que leurs mauvaises conditions de vie en aient fait “disjoncter” plus d’un. Alors sans être méchant avec eux, repoussez-les.

 

Danger n°6 : Les espèces venimeuses

L’île de la Réunion n’a pas une faune dangereuse contrairement à la plupart des environnements tropicaux sauvages. Il n’y a pas de serpent, à part quelques petites couleuvres inoffensives. Personnellement, je n’en ai jamais croisé, c’est pour vous dire !

Quelques autres animaux piquent, mais rien de préoccupant. Il y a par exemple quelques petits scorpions (jamais vu non plus), ou différentes espèces d’araignées dont la piqûre est douloureuse, mais non dangereuse. Si vous n’allez pas les embêter elles ne viendront pas. Ce n’est vraiment pas une préoccupation à avoir 😉

 

Clément Morel 🌴

Créole fasciné par son île, Clément aide chaque mois plusieurs milliers de visiteurs à organiser leur séjour à la Réunion. Cet amoureux des grands espaces partage tous ses meilleurs conseils, astuces et bons plans à ceux qui veulent des vacances uniques et inoubliables sous les tropiques… En savoir plus.

 

Articles complémentaires :

➡️ Le Piton des Neiges, Sommet de la Réunion

➡️ Le Piton de la Fournaise / Le Volcan

➡️ Les Plages à la Réunion