Article

Le Piton des Neiges, sommet de l’île

1) Le Piton des Neiges

Le Piton des Neiges est le plus haut sommet de la Réunion. Culminant à près de 3071m, c’est par la même occasion le plus haut de l’Océan Indien. Ce massif impressionnant au milieu de l’île occupe une bonne partie de sa surface totale. Il a pendant longtemps été source de mythes et de légendes.

Aujourd’hui, c’est un haut lieu du tourisme à la Réunion. Il offre en effet une vue à 360° de l’île, c’est un panorama incroyable et une sensation unique que de se dire que l’on est sur le toit de l’Océan Indien. Nous verrons un peu plus bas comme vous y rendre 😉

 

Piton des Neiges et Gros Morne (Vue depuis Mafate)

Piton des Neiges et Gros Morne, en arrière plan (Vue depuis Mafate)

 

Malgré son nom, le Piton des Neiges n’a pas de neiges éternelles, et les chutes se font très rares. Il n’y a pas non plus de portions nécessitantes du matériel d’escalade ou des connaissances particulières en alpinisme, ce qui en fait une balade accessible à tous… Enfin presque tous, puisque le terrain reste pentu et accidenté. C’est sans aucun doute une des plus belles balades à la Réunion. Je vous recommande d’aller y faire un petit tour !

 

2) Les 3 points de départ

Monter jusqu’au Piton des Neiges est une expérience incroyable, et je vous conseille de vous rendre dans ce superbe endroit. Pour commencer, il faut savoir qu’il y a trois passages différents pour arriver au sommet :

  • Depuis Cilaos :

C’est le plus connu, le plus emprunté, et le plus court : 7h30-8h depuis Cilaos

  • Depuis Hell Bourg :

C’est celui avec le plus fort dénivelé, pour une durée totale de 10h. Ce circuit part de Salazie (HellBourg)

  • Depuis la Plaine des Cafres :

C’est le plus long ! Avec 11h30 au total et 1540m de dénivelé positif, ce circuit part de la plaine des Cafres.

 

Piton des Neiges

 

3) Partir de Cilaos, le meilleur compromis

Comme nous venons de le voir, il y a trois points d’entrée pour aller au Piton des Neiges. Le principal est le passage partant de Cilaos, c’est celui le plus utilisé. Voici quelques informations bien utiles que je me permets de vous donner, connaissant bien ce sentier.

Pour commencer, il faut savoir que le départ ne se fait pas à Cilaos même, mais au parking du “Bloc”. Ce n’est pas très loin, prenez votre voiture (Attention, je ne peux vous garantir que vous la retrouverez au retour, les vols son fréquents), un minibus, ou allez-y à pied dans le pire des cas.

À partir d’ici, votre sortie va être segmentée en deux parties distinctes :

 

  • 1ère Partie – Cap Nord-Est :

C’est le départ de votre balade. La pente est raide, mais les forces sont encore bien présentes en ce début de randonnée. Le sol est constitué de terre battue, et il y a des centaines de marches faites de troncs/racines. Attention cette portion peut être un peu glissante. De plus, ne partez pas trop vite car ce n’est que la première moitié de l’ascension. En contrebas, vous pourrez voir Cilaos rétrécir sous vos yeux, la vue est magnifique et vous progresserez dans un cadre naturel incroyable.

 

Partie dans les bois

 

  • Gîte du Piton des Neiges :

Arrivé en haut de cette fameuse côte partant de Cilaos, vous arriverez au gîte du Piton des Neiges. Vous pouvez vous y arrêter pour passer la nuit si vous ne vous sentez pas de faire toute la balade en une journée. Si vous êtes costaud et que vous souhaitez tout faire d’une traite, vous pouvez néanmoins vous arrêter pour manger et boire quelque chose. Cet endroit marque la moitié de l’ascension, et y faire une petite pause me semble judicieux.

Téléphone : 0262 51 15 26

 

Gîte de la Caverne Dufour

 

  • 2ème Partie – Cap Nord-Ouest :

La dernière partie de l’ascension du Piton des Neiges s’effectue sur une portion dirigée vers le Nord-Ouest. Après le gîtes, vous verrez nettement le changement de paysage, de terrain et de direction. Le sol est maintenant constitué d’anciennes coulées de lave, et la pente est moins raide, mais plus accidentée. La marche s’effectue maintenant sur la crêtes, la végétation se fait de plus en plus rare avec l’altitude. C’est une portion souvent balayée par les rafales de vent, il y fait souvent froid et le sol gelé peut être très glissant. Elle semble longue et monotone : on voit le sommet du Piton, mais on a l’impression de ne pas s’en rapprocher. De plus, les mollets de la plupart des personnes commencent à piquer à ce stade de l’ascension.

 

Partie sur les coulées

 

Enfin, après un petit crochet sur la gauche, vous arriverez en haut du Piton des Neiges. C’est une vue magnifique qui s’offrira à vous. Mais pas le temps de traîner, il faudra déjà rebrousser chemin. La descente est en général plus appréciée par tout le monde, mais attention quand même à ne pas être trop confiant : une chute est vite arrivée.

 

4) Cilaos

Cilaos est un des trois cirques de l’île, et c’est le petit village depuis lequel part la randonnée vers le sommet du Piton des Neiges. C’est un endroit vraiment très dépaysant, calme, frais, idéal pour se ressourcer en pleine nature : je vous conseille d’y passer quelques jours ! De plus, la randonnée du Piton des Neiges n’est pas la seule qu’on y trouve puisque le village est le point de départ de nombreuses autres balades, plus ou moins longues.

En savoir plus sur Cilaos.

 

5) Quelques conseils spécifiques

On oublie trop souvent que la randonnée du Piton des Neiges est une ascension à plus de 3000m, il y a quelques éléments à prendre en compte avant de vous lancer à la conquête du plus haut sommet de l’Océan Indien. Voici quelques conseils d’un randonneur (modestement) aguerri :

 

  • Ne partez pas trop vite :

C’est un conseil logique mais pourtant peu de personnes arrivent à l’appliquer. Partir trop vite peut épuiser toutes vos forces, pour rien. Au contraire, dépensez-les intelligemment et gérez votre randonnée. Vouloir commencer trop rapidement peut être payé très cher, et votre corps peut littéralement vous abandonner en quelques minutes sans même que vous en ayez conscience.

 

  • Ne partez pas trop peu habillé(e) :

Voilà également une belle erreur que les visiteurs non habitués au climat de l’île peuvent aisément commettre. On peut se dire qu’à la Réunion, il fait beau et chaud, partout tout le temps. Mais c’est faux. À partir de 2500m d’altitude les températures peuvent facilement frôler zéro, même en pleine journée. De plus, rien ne vous protège du vent glacial qui souffle. Certes il ne neige pas, mais le froid est bel et bien là, accentué par le vent.

N’hésitez pas à partir bien couvert, et à laisser une petite place dans votre sac à dos pour mettre vos habits si vous décidez d’enlever quelques couches. Ne négligez pas vos vêtements, qu’importe la balade. Renseignez-vous sur la météo et auprès des locaux. Bien être habillé est essentiel, c’est une question de confort, mais aussi de sécurité : il s’agit aussi d’éviter une hypothermie, une insolation…

 

  • Ne négligez pas votre matériel et vos vivres :

Randonner est loin d’être anodin. Même si je vous l’accorde, cela peut sembler un peu “parano”, il y a un certain nombre de choses à avoir dans son sac pour pallier aux problèmes les plus rencontrés. Ainsi, il ne faut pas oublier de prendre à boire, à manger, mais aussi une lampe frontale, une couverture de survie, etc. Je vous en dis davantage dans cet article : Randonner à la Réunion.

 

Clément Morel 🌴

Créole fasciné par son île, Clément aide chaque mois plusieurs milliers de visiteurs à organiser leur séjour à la Réunion. Cet amoureux des grands espaces partage tous ses meilleurs conseils, astuces et bons plans à ceux qui veulent des vacances uniques et inoubliables sous les tropiques… En savoir plus.

 

Articles complémentaires :

➡️ Le Piton de la Fournaise / Le Volcan

➡️ Les Plages à la Réunion

➡️ Que faire à Saint Joseph ?