/ ArticleInformations pratiques

COMMENT FAIRE SA VALISE ?

🔎 Index     1\ LES SAISONS  •  2\ LES VÊTEMENTS  •  3\ À NE PAS OUBLIER  •  4\ RANDONNER  •  5\ RESTRICTIONS

Préparer ses bagages pour venir à la Réunion n’est pas toujours évident. Les saisons sont différentes, l’île possède de nombreux microclimats, on part souvent plusieurs semaines, et il est hors de question de revenir à la maison si l’on a oublié quelque chose… Que de pression au moment de fermer sa valise !

Pour que vous profitiez au maximum de votre séjour, cet article vous propose quelques conseils indispensables.

 

Valise Réunion

 

1- LES SAISONS

Pour que vous puissiez cerner comment vous habiller, il semble important de faire un court rappel sur les saisons.

 

ATTENTION

En plus de la nature imprévisible de la météo tropicale, l’île possède plusieurs dizaines de micro-climats.
Ici, ce ne seront donc que des généralités entre le littoral, les terres et les plus hautes altitudes.

 

LA SAISON DES PLUIES (= ÉTÉ AUSTRAL)

🗓️ Novembre à avril     🌡️ +++     ☀️ & ⛈️

C’est la saison la plus chaude à la Réunion. En bord de mer, la moyenne sur toute la saison doit être de 30°C, avec des pics à parfois 40°C les jours de grand soleil. Dans les terres, les températures sont sensiblement plus basses, mais il reste impossible d’envisager quoi que soit entre 12h et 15h. L’humidité rend l’atmosphère très lourd, ce qui peu être incommodant pour certaines personnes. En altitude et la nuit, le mercure s’affole moins.

D’autre part, la météo a tendance à se balader d’extrêmes en extrêmes durant cette période. Il n’est pas rare de profiter d’un soleil de plomb pendant des jours d’affilés, avant qu’en quelques instants le ciel tourne à l’orage. Dans ce cas, les précipitations sont souvent fortes et inévitables. Comme chaque année, un petit cyclone peut aussi passer par-là. C’est embêtant pour les vacanciers, car dans ce cas plus aucune sortie n’est possible.

En savoir plus ➡️ QUE FAIRE PENDANT LA SAISON DES PLUIES ?

 

LA SAISON SÈCHE (= HIVER AUSTRAL)

🗓️ Mai à octobre     🌡️ ++     ☀️ & ☁️

Durant l’hiver austral, les températures sont déjà plus vivables sur l’île. La moyenne doit cette fois passer à 20°C, avec des pics à 30°C en bord de mer, ce qui en fait un climat très supportable. Néanmoins, les variations sont assez importantes d’une région de l’île à l’autre, puisque dans les hauteurs – par exemple – il peut aller jusqu’à geler. Prévoyez donc des habits en conséquences pour randonner.

De plus, la météo est beaucoup plus stable que durant la saison des pluies. Le soleil est souvent moins intense, mais les précipitations sont plus rares. On risque certes tomber sur quelques journées de grisailles, venteuses dans certaines régions, mais le climat tourne rarement à l’apocalypse comme parfois en été. Cette constance est assez appréciable pour les voyageurs, que ce soit pour préparer leur valise ou enchaîner les visites.

En savoir plus ➡️ QUE FAIRE PENDANT LA SAISON SÈCHE ?

 

2- LES VÊTEMENTS

Même si avec les informations ci-dessus, vous devriez pouvoir arriver à prévoir des vêtements en conséquence, voici quelques conseils généralistes sur ce qu’il est préconisé de prendre.

 

LES INDISPENSABLES

Disons que même s’il existe des spécificités selon les saisons, il y a un dress code indissociable du climat tropical, dont font partir les tongs, shorts, jupes, t-shirts et chemisettes. Jusque-là rien de surprenant 😃

Ne partez pas non plus sans votre maillot de bain dans la valise, même s’il sera toujours temps d’en racheter un sur place. À noter que les shorts de bains ne sont pas toujours acceptés en piscine, pour des raisons d’hygiène.

Pensez à prévoir des vêtements longs et légers afin de vous protéger des moustiques. Avec l’humidité ambiante, l’île est prise d’assaut par les moustiques – en soirée et près des points d’eau surtout – et mieux vaut se protéger.

 

SPÉCIFICITÉS POUR LA SAISON DES PLUIES

Un imperméable : s’il peut faire très beau et très chaud, les orages sont aussi fréquents durant l’été. Vous pourriez donc avoir besoin d’un imperméable (ou d’un simple poncho à 6€ à Décathlon). C’est une question de confort car, la pluie étant tiède, on ne risque pas de tomber malade.

 

SPÉCIFICITÉS POUR LA SAISON SÈCHE

Un gilet : même si on n’est pas à l’abri d’une petite averse durant la saison sèche, le principal problème sera surtout lié à la température. Elles sont agréables en journée, mais chutent vite la nuit. C’est bien sûr d’autant plus vrai avec l’altitude. Avoir dans sa valise un petit gilet voire une polaire ne sera alors pas de trop.

 

3- À NE PAS OUBLIER

Quelle désagréable sensation que d’avoir l’impression d’oublier quelque chose ! Le pire, c’est qu’il est juste impossible de penser à tout. Dans le but de tendre vers cet objectif, voici quand même quelques idées.

Lunettes de soleil, casquette, crème solaire : ne partez pas sans avoir de quoi vous protéger de l’agressif soleil ! En dehors des risques sur la santé, les coups de soleil ne sont pas ce qu’il y a de plus agréable.

Les chargeurs : smartphones, tablettes tactiles, ordinateurs et appareils photo ne sont rien sans électricité ! N’oubliez pas d’amener vos chargeurs, ce serait dommage.

Les certificats médicaux : même si la législation s’est assouplie du côté des certificats médicaux, ils pourraient encore être demandés pour quelques activités nécessitant un certain effort physique, potentiellement dangereux pour les personnes inaptes. Pour s’assurer, certains prestataires de balades à vtt, de plongée ou encore d’escalade pourraient en réclamer un. Donc dans le doute, si vous en avez, n’oubliez pas de les ajouter à votre valise !

Les ordonnances : penser à ses médicaments c’est bien, penser aussi à leurs ordonnances c’est mieux. Si vous en avez en quantité par exemple, on pourrait vous demander de justifier leur possession aux douanes de l’aéroport. De plus, perdre une plaquette de cachets est vite arrivé et – au lieu de courir chez un médecin en plein milieu de vos vacances – vous n’aurez qu’à passer à la pharmacie la plus proche et expliquer vos mésaventures.

 

4- RANDONNER

Les grandes randonnées ne s’improvisent pas, surtout lorsque le terrain de jeu est aussi accidenté qu’à la Réunion. Certaines choses sont donc à prévoir pour marcher dans de bonnes conditions.

Je vous redonne donc cette liste, que j’avais initialement partagée dans mon article sur la randonnée à la Réunion (y accéder en cliquant ici) et qui a tout à voir avec le contenu de votre valise.

  • Un téléphone : il peut vous sauver la vie.
  • Des lunettes et une casquette : on ne peut imaginer la chaleur sur certains sentiers à découvert.
  • De la crème solaire : elle va de paire avec les lunettes et la casquette.
  • Une lampe frontale : le soleil tombe très vite sous les tropiques !
  • Des pansements : ne laissez pas une ampoule ou une petite plaie gâcher votre plaisir.
  • Une couverture de survie : c’est indispensable en montagne.

Enfin, pour organiser vos randos et vous orienter une fois sur place, rien de tel que de bonnes vieilles cartes IGN. Google Maps est aujourd’hui une sérieuse concurrence, mais encore faut-il avoir de la batterie et que ça capte, chose qui n’est pas gagnée. Si vous voulez jouer la fiabilité, à l’ancienne, n’hésitez pas à choisir les cartes !

 

5- RESTRICTIONS

L’avion est un moyen de transport à part, et il y a certaines règles à respecter. Aussi, pour éviter les mauvaises surprises aux contrôles de l’aéroport, voici une petite liste non-exhaustive des objets à bannir de votre valise.

Elle n’est qu’informative, et je vous invite à vous tourner vers votre compagnie pour plus d’informations.

 

OBJETS/SUBSTANCES INTERDITES EN SOUTE + CABINE

  • la laque industrielle, peinture et vernis ;
  • l’acétone, les carburants, diluants et solvants ;
  • les allumes feu, allumettes, briquets et autres petits combustibles ;
  • les baromètres ;
  • les batteries à électrolyte ;
  • les batteries au lithium (réglementation différente si <160Wh) ;
  • les bouteilles de plongée à oxygène, les bouteilles de gaz et réchauds ;
  • les cartouches d’imprimante ;
  • les feux d’artifice, pétards et pistolets factices ;
  • les liquides décapants, le chlore et l’eau de javel ;
  • les matériaux infectieux, toxiques et radioactifs ;
  • les produits chimiques type engrais, insecticides et pesticides ;
  • les thermomètres au mercure.

 

OBJETS/SUBSTANCES INTERDITES EN SOUTE

  • les cigarettes électroniques et leurs batteries de rechange ;
  • les torches de plongée.

 

OBJETS/SUBSTANCES INTERDITES EN CABINE

  • les aliments et boissons ;
  • les appareils à effet paralysant ;
  • les armes à feu (qui l’eut cru) ;
  • les liquides, aérosols, pâtes et gels ;
  • les objets contondants ;
  • les objets coupants ;
  • les outils de travail ;
  • les substances explosives.

 

CONCLUSION

Une valise bien préparée, c’est un voyage qui commence du bon pied. Donc n’hésitez pas à vous y prendre assez tôt dans sa réalisation, de manière à ne pas être pris(e) par le temps, au risque d’être contraint(e) de bâcler le tout, et d’en oublier la moitié. Par ailleurs, si cet article vous a donné quelques pistes, il est important que vous vous interrogiez sur ce dont vous avez besoin, vous, les voyages et les nécessités de chacun étant toujours différents. Bon courage, dites-vous que d’ici quelques jours vous serez assis(e) dans le sable chaud, les pieds dans l’eau !

Articles complémentaires :

➡️ QUELS SONT LES DANGERS À LA RÉUNION ?

➡️ 5 ERREURS DES VOYAGEURS À LA RÉUNION

➡️ PLUIES/CYCLONES, SÉCURITÉ ET ACTIVITÉS

 

Clément Morel 🌴

Fasciné par son île, Clément aide chaque mois plusieurs milliers de visiteurs à organiser leur séjour à la Réunion. Ce créole amoureux des grands espaces partage tous ses meilleurs conseils, astuces et bons plans à ceux qui veulent des vacances uniques et inoubliables sous les tropiques… En savoir plus